Au f'île de l'eau

Le projet "Au f"île de l'eau" est né d'une volonté, dès le départ, de s'attaquer à la problématique de la gestion de l'eau en zone agricole afin de permettre une plus grande résilience des exploitations face au spécificités du contexte climatique insulaire de l'Ile d'Yeu (alternance hydromorphie et sécheresse) et du contexte général de variation climatique (renforcement de l'intensité des phénomènes météorologiques : tendance aux étés plus secs et aux hivers plus humides).

A partir d'une dynamique citoyenne et participative, lancée en 2020, le projet a véritablement démarré. Des actions ont permis le lancement du projet : les ateliers Bistr'eau, l'étude de l'école d'ingénieurs Unilasalle, l'inventaire participatif des mares avec la LPO Vendée, et le stage d'une étudiante ingénieure en agro-développement appuyé par le RAIA (Réseau Agricole des Iles Atlantiques). Ces actions en appelleront de nouvelles pour les années à venir.

Les actions du projet en 2021

Bistr'eau
2020

Initier une démarche citoyenne, participative, impliquer la population dans la recherche de solutions pour la gestion de l'eau agricole de l'Ile d'Yeu.

Étude Unilasalle
2020-21

Approche hydro-géologique : caractériser la ressource souterraine

Inventaire des mares
2021

Approche hydro-géologique : caractériser la ressource souterraine

Stage ISTOM
2021

Caractériser le fonctionnement des eaux de surface  en zone agricole, étudier les freins et leviers pour une remise en valeur des réseaux hydrologiques agricoles.

Et en 2022

Stage Lycée Nature
Printemps 2022

Premiers inventaires de biodiversité dans des mares d'intérêt, en vue de restaurations équilibrées des milieux

Étude Chambre d'Agriculture
Printemps 2022

Diagnostic de l'autonomie en eau de huit exploitations agricoles et préconisations

Travaux de restauration
Été 2022

Campagne 2022 de travaux de restauration des réseaux hydrographiques

Stockage de l'eau
Automne 2022

Accompagnement des exploitations agricoles à la récupération et au stockage de l'eau

Lancement d'une démarche participative : les Bistr'eau

Août 2020

IMG_1497(1).jpg
IMG_9078(1).jpg
Post-it.JPG

Des ateliers participatifs sur la question de l'eau, dénommés "Bistr'Eau", ont été organisés en août et en septembre 2020. Ils ont permis de réunir des participants aux profils très variés : agriculteurs, techniciens de collectivités, retraités, curieux, novices, et de partager des connaissances pour ainsi faire émerger des préoccupations et des enjeux de territoire liés à la question de l'eau.

Des étudiants ingénieurs hydro-géologues de l'école Unilasalle de Beauvais ont réalisés des relevés de terrain pour définir des profils du sous-sol sur des portions de l'île grâce à la technique de la "tomographie électrique". Le principe est d'envoyer dans le sol des courants électriques pour mesurer la conductivité de l'eau.

Ils ont également réalisés un relevé des puits communaux et privés.

Ces ateliers ont été l'occasion de présenter la démarche des étudiants aux participants. Ils ont permis également de lancer une dynamique citoyenne sur la question de l'eau et de l'agriculture sur l'Ile d'Yeu. Cette dimension citoyenne et participative tient une place importante dans le projet Au f'île de l'eau.

 

Etude Unilasalle : évaluation et caractérisation de la ressource en eau, souterraine et de surface

De septembre à mai 2021

57.jpeg
58.jpg
76.jpg
1200px-Logo_Institut_polytechnique_UniLaSalle.svg.png

Deux binômes d'étudiants hydrogéologues de l'école d'ingénieurs Unilasalle ont réalisé des relevés sur l'Ile d'Yeu, en septembre 2020. Encadrés par leurs enseignants, ils ont mis en place une méthode pour caractériser les ressources en eau du sol et du sous-sol.

Les eaux de surface

Le recensement des puits privés et publics à donné lieu à une base de donnée. 141 puits ont été relevés.

 

Les eaux du sous-sol

Les étudiants ont employé la méthode de la tomographie de résistivité électrique pour caractériser la ressource du sous-sol. C'est une méthode géophysique non destructive qui permet de caractériser la nature du sol et du sous-sol et de repérer les interfaces eau douce - eau salée.

Le principe est d'envoyer un courant électrique dans le sol sur un linéaire plat et dégagé de 200 à 400 mètres. Les différences de résistivité vont faire apparaître les différentes lithologies du sous-sol et la présence ou non d'une interface eau douce - eau salée.

 

LPO 85 : inventaire participatif des mares
 

D'avril à octobre 2021

D'avril à septembre, un groupe de volontaires a parcouru l'Ile d'Yeu à la recherche des mares. Ce travail bénévole a été réalisé en partenariat avec la LPO Vendée.

L'objectif de l'initiative est double :

L'approche participative permet une mobilisation citoyenne sur le sujet, lance une communication publique, et contribue à la sensibilisation du grand public et des participants aux enjeux environnementaux de l'Ile d'Yeu.

Ensuite, les relevés sont répertoriés dans un atlas des mares, et un rapport final présente les résultats et donne les principales préconisations pour l'entretien des mares et du réseau hydrologique.

IMG_20210423_171041.jpg
IMG_20210423_170901.jpg
JPB_1 (1).jpg
IMG_20210423_165546.jpg
IMG_20210424_094149.jpg

Rapport d'étude - LPO 85 :

Atlas des mares - LPO 85 :

Restitution de l'inventaire aux élus

 

ISTOM : caractérisation de la ressource en eau à l'échelle de la parcelle agricole

De mars à septembre 2021

Restitution publique du mémoire - 07/09/2021

Objectif

L’objectif est de déterminer et de clarifier les entraves à la continuité et au développement de l’activité agricole engendré par les problématiques de gestion de l’eau pluviale dans les parcelles agricole. Ceci à travers la localisation et la temporalisation de ces problématiques dans la parcelle en apportant des explications aux causes de développement de ces dernières

Ressources / Documentations

Résumé de 4 pages du mémoire

Présentation orale du mémoire

Mémoire

 

Lycée Nature : inventaires de biodiversité

Romane Jégo, étudiante en BTS Gestion et Protection de la Nature (GPN) au Lycée Nature de la Roche/Yon a réalisé un stage de huit semaines au sein du CDA, afin de réaliser des inventaires de biodiversité dans une sélection de mares prospectées en 2021. Ces données ont permis d'obtenir des premières informations relatives à l'état de la biodiversité de ces sites avant travaux de restauration.

Logo_Lycée Nature La Roche-Yon.png

D'avril à juillet 2022